test

Sarclage

Désherbage

Home Sol Désherbage
Un désherbage efficace est : Total : mieux vaut tout désherber ou ne rien désherber. Entre les deux, on facilite grandement la vie des plantes spontanées que l’on a laissées et donc on complique fortement le désherbage suivant. Régulier : ne jamais laisser grainer une plante spontanée dans la zone désherbée permet de diminuer le stock de graines présent dans la couche superficielle du sol. Après quelques années, cela diminuera fortement le besoin de désherbage. Pour être efficace, cette stratégie doit être parfaite : laissez grainer un chardon ou un rumex et la pousse de « mauvaises herbes » en grand nombre repart pour plusieurs années. Il faut inspecter régulièrement la parcelle et couper toutes les spontanées qui montent. Adapté à la plante rencontrée : en effet, certaines plantes mourront si vous les coupez à la base (ou seront fortement affaiblies, ex mouron, mercuriale…) alors que d’autre repartiront avec beaucoup de vigueur et souvent des pieds plus nombreux grâce aux réserves qu’elles conservent dans leur racines (renoncules, orties, pissenlits, …). Les premières seront coupées à leur base et leur système racinaire en se dégradant améliorera le sol. Pour les secondes, on devra creuser et extraire leurs racines qu’on fera dessécher au soleil ou qu’on mettra dans un compost à part pour éviter toute repousse. Les différents articles proposés portent sur chacune des techniques de désherbage en agroécologie qui sont: - Le sarclage et le binage - Le Bâchage - Le paillage - Faux semis - Désherbage thermique